Biographie

Débuts professionnels en France

Ian Mahinmi se fait connaître lors de la Draft 2005 de la NBA lorsque les Spurs de San Antonio, à la surprise générale, sélectionnent au premier tour, en 28e position, un jeune joueur français du Havre, inconnu aux États-Unis.

Toutefois, les Spurs, désireux de le voir poursuivre son apprentissage en Europe, se mettent d'accord avec son club formateur pour que celui-ci le conserve dans son effectif une ou deux saisons supplémentaires. En juin 2006, il rejoint l'Élan béarnais de Pau-Orthez pour une saison. Le jeune joueur effectue une saison moyenne au sein du club béarnais. Avec des statistiques de 4,2 points et 3,2 rebonds en moyenne pour près de 13 minutes sur le terrain, il n'aura pas vraiment répondu aux attentes du club. Toutefois, le club sauve sa saison en remportant la Coupe de France.

Spurs de San Antonio (2007-2010)

Il signe avec les Spurs de San Antonio le 23 août 2007. Derrière Tim DuncanFabricio Oberto et Francisco Elson, Mahinmi joue très peu. Gregg Popovich, l'entraîneur des Spurs, décide de l'envoyer dans l'équipe réserve, les Toros d'Austin (NBDL), pour qu'il puisse progresser en passant plus de temps sur les parquets. Dès son arrivée chez les Toros, il révèle son talent puisqu'il marque autour de 17 points de moyenne par match. Deux semaines après son départ des Spurs, il retrouve San Antonio. Lors de cette période, il joue en moyenne trois minutes par match sur six matchs. Gregg Popovich décide alors de le renvoyer à Austin pour qu'il puisse jouer davantage. Le 16 février 2008, il joue le NBA D-League All-Star Game, le match opposant les 20 meilleurs joueurs de la NBDL.

En juillet 2008, Mahinmi participe à la NBA Summer League, ligue d'une semaine regroupant quelques équipes de NBA mais composées seulement de jeunes joueurs. En trois matchs, il marque 14 points et 10 rebonds par match.

Ian dispute son premier match de la saison 2009/2010 avec les Spurs le 10 janvier 2010 contre les Nets du New Jersey. Il marque 15 points et 9 rebonds en 21 minutes et apparaît même à la première place des dix meilleures actions de la journée, mais il ne parvient pas à s'imposer dans l'effectif.

Mavericks de Dallas (2010-2012)

Il signe aux Mavericks de Dallas en 2010. Malheureusement, avec l'arrivée du pivot des Bobcats de Charlotte Tyson Chandler, il se retrouve quatrième intérieur de la rotation des Mavericks, derrière Brendan Haywood, Chandler et l’inamovible Dirk Nowitzki. Il est peu utilisé par l'entraîneur des Texans, disputant tout de même 56 matchs de saison régulière, mais son énergie est saluée par le staff et ses coéquipiers à chacune de ses sorties. Il réalise d'ailleurs son meilleur match en carrière contre Golden State au mois de décembre avec 12 points, 10 rebonds et 1 contre. Ayant gagné la confiance de son entraîneur, il dispute quelques minutes de playoffs, notamment lors du deuxième match de la série opposant Dallas aux Lakers de Los Angeles, où il inscrit deux points et capte un rebond. Lors de la série des finales de la NBA contre le Heat de Miami, il reste sur le banc lors des trois premières rencontres. Avec la blessure du pivot Brendan Haywood, il obtient un peu de temps de jeu, disputant respectivement 8, 8 et 11 minutes lors des trois dernières rencontres. Il s'illustre lors du dernier match avec deux paniers sur des tirs extérieurs, directement inspirés du style de jeu de son coéquipier Dirk Nowitzki. Il devient le deuxième Français sacré champion de NBA.

Retour chez son club formateur (2011)

Le 13 octobre 2011, il s'engage avec Le Havre pendant la durée du lock-out aux États-Unis. Avec son club formateur, il dispute quatre rencontres de Ligue nationale de basket-ball - une victoire contre l'ASVEL Lyon-Villeurbanne de Tony Parker et trois défaites - pour des statistiques de 12,3 points, 8,8 rebonds, 1 passe et 0,3 contre en 24,3 minutes. Avec l'annonce de la fin du lockout, Mahinmi rejoint sa franchise de Dallas.

Dallas ayant transféré Tyson Chandler, le pivot titulaire de la saison du titre, Mahinmi se voit attribuer la place de deuxième pivot, derrière Brendan Haywood. Le 30 décembre 2011, lors de la rencontre contre les Toronto Raptors, Mahinmi réalise son meilleur match avec un total de 19 points. Jusqu'ici, sa meilleure prestation remontait à janvier 2011 avec 17 points contre les Grizzlies de Memphis. Il répond aux attentes de son entraîneur, obtenant sensiblement les mêmes statistiques que Haywood en saison régulière, 5,8 points, 4,7 rebonds, 0,2 passe, 0,5 contre pour le Français en 18 minutes 7 contre 5,2 points, 6 rebonds, 0,4 passe et 1 contre en 21,2 minutes. Mahinmi obtient également ses premières titularisations, douze matchs. Dallas termine au septième rang de la conférence Ouest et est opposé au Thunder d'Oklahoma City, qui s'impose quatre à zéro. Dallas est la deuxième franchise championne en titre, après Miami en 2007, à être éliminée au premier tour des playoffs sur un sweep. Mahinmi réussit 10 points et 5 rebonds lors de la quatrième rencontre et présente des statistiques de 7,3 points, 4,5 rebonds en 17 minutes 5 sur cette série.

Pacers de l'Indiana (2012-2016)

Durant l'intersaison, il rejoint les Pacers de l'Indiana, où il est remplaçant du pivot Roy Hibbert. Il effectue un début de saison en dents de scie avant de retrouver petit à petit des statistiques similaires à celles de son passage à Dallas.

Lors de la saison 2015-2016, il profite des départs de David WestLuis Scola et Roy Hibbert pour s'installer solidement dans le cinq de départ et se voit reconnu comme un des meilleurs pivots de la ligue en défense. Respecté par son coach Frank Vogel, celui-ci l'associe à ses décisions : « Il connait très bien ma personnalité et vice versa. Grâce à ce vécu, sur le terrain il a vraiment confiance en moi. Il sait que ce que je vais lui dire, ce n’est pas n’importe quoi. Ma voix pèse. On échange énormément. » Il s'illustre particulièrement lors de la quatrième manche du premier tour des play-offs lors de la victoire face aux Raptors de Toronto avec 22 points, 10 rebonds et 5 passes décisives.

Wizards de Washington (depuis 2016)

À la fin de la saison 2015-2016, désireux de poursuivre l'aventure avec les Pacers de l'Indiana, ces derniers choisissent de signer le pivot Al Jefferson et Mhinmi décident de prendre en considération les offres des autres équipes. Il intéresse sept équipes dont les Wizards de Washington chez qui il signe un contrat de 64 millions de dollars sur quatre ans.

Équipe nationale

En août 2009, retenu par les Spurs, il rejoint tardivement l'équipe de France dans le tournoi de repêchage pour l'Eurobasket 2009. Il fait ses débuts sous le maillot bleu le 18 août 2009 par une défaite contre la Finlande. Il s'y fait remarquer si positivement (12 points et une bonne activité au rebond), qu'il gagne sa place dans l'équipe de Vincent Collet au détriment de Johan Petro. Mais une blessure l'empêche presque totalement de s'exprimer dans le tournoi.

Le 16 mai 2014, il ne fait pas partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne. Mais à la suite du forfait de Kévin Séraphin et Alexis Ajinça, le directeur technique national, Patrick Beesley, et l'entraîneur de l'Équipe de France de basket-ballVincent Collet, font appel à Ian Mahinmi, qui doit à son tour déclarer forfait sur blessure, une lésion du bourrelet glénoïdien de l’épaule gauche, deux jours avant le début du tournoi.

Dans l'optique d'une qualification aux Jeux olympiques d'été de 2016, l'équipe de France participe au tournoi préolympique 2016 mais Mahinmi, bien que motivé, doit déclarer forfait en raison des problèmes d'assurance en vue de la signature d'un nouveau contrat en NBA.